Symptômes et Evolution du cancer de la thyroïde

Les symptômes du cancer de la thyroïde
Pendant les premiers mois de la maladie, celle-ci passe inaperçue. Lorsqu'elle devient symptomatique, elle peut provoquer un nodule thyroïdien (masse palpable ou visible à la base du cou). Néanmoins, 95 % de ces nodules ne sont pas dus à un cancer. Ils doivent toutefois être régulièrement suivis par un médecin, en particulier chez les hommes, pour lesquels le risque de nodule cancéreux est plus élevé. Ainsi, un changement dans le volume, la consistance ou la sensibilité d'une masse de ce type impose une consultation médicale rapide. D’autres symptômes sont aussi possibles, à savoir :
  • l'apparition d'une voix rauque ;
  • des difficultés pour avaler ou pour respirer ; des douleurs dans le cou ou la gorge ; des ganglions lymphatiques gonflés à la base du cou.

L’évolution de la maladie


Lorsque le cancer de la thyroïde est invasif et en l'absence de traitement, les cellules cancéreuses vont progressivement envahir la glande et les organes voisins. Elles gagnent ensuite, via la circulation de la lymphe, les ganglions lymphatiques qui drainent cette région du corps. Puis, sans traitement, ces cellules migrent dans la circulation sanguine pour s'installer et se multiplier dans le foie, les os, etc. Ces tumeurs secondaires sont appelées « métastases ».
En fonction des résultats des examens complémentaires, le médecin peut déterminer le stade d'évolution d'un cancer de la thyroïde (ce qui conditionne son pronostic et son traitement). Pour cela, il utilise uneclassification dite « TNM 7 », qui prend en compte les aspects de la tumeur, la présence éventuelle de cellules cancéreuses dans les ganglions, et l'existence éventuelle de métastases. En fonction du résultat de cette classification, le cancer est dit « de stade I, II, III ou IV ». Les décisions en terme de traitement varient également selon l'âge du patient (inférieur ou supérieur à 45 ans).
Aujourd'hui, en France, le taux de survie cinq ans après le diagnostic d'un cancer de la thyroïde (à l'exception des formes anaplasiques) est de 94 % (95 % pour les cancers folliculaires, 85 % pour les cancers médullaires).

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

infolinks