Médicament réellement miraculeux et pas cher pour le cancer : La metformine !

Dans le cadre de l'homme augmenté nous pouvons aussi parfois y lier la prévention contre l'homme diminué et en danger de mort. Certains d'entre vous fument ou ont peut-être fumé un certain temps, d'autres peuvent avoir respiré un certain temps des substances cancérigènes (ou cancérogènes au choix). Une médication miracle vient d'être découverte, d'une importance première, capitale, que je vous soumets, venant du site bien connu, Doctissimo, entre autre endroit, la chimie, le médicament pouvant évidemment être considérés comme de la technologie, heureusement :
Le cancer du poumon survient quasi-exclusivement chez les personnes fumeuses ou anciennes fumeuses. Et si un médicament prévenait l'apparition de cette terrible maladie chez les personnes à risque ? Selon les travaux de chercheurs américains, l'utilisation en prévention d'un antidiabétique, la metformine pourrait diminuer de manière importante ce danger.
Le cancer du poumon est à l'origine de 27 000 décès par an, uniquement en France. Il survient principalement chez des fumeurs, comme malheureusement Laurent Fignon, décédé il y a quelques jours des complications d'une telle tumeur. Même si évidemment la priorité de santé publique est le sevrage tabagique, cette substance est hautement addictive, ce qui explique les difficultés d'arrêt rencontrées par les fumeurs. D'ailleurs, la moitié des cancers du poumon surviennent chez des anciens fumeurs !
D'éventuels médicaments pouvant prévenir les complications cancéreuses liées au tabagisme seraient donc très intéressants, indépendamment de l'arrêt du tabac.
Le Dr Philip Dennis et ses collègues chercheurs, de l'Institut national américain du cancer, ont testé la metformine, un antidiabétique oral, sur plusieurs groupes de 15 souris non diabétiques. Deux groupes de rongeurs ont reçu de la metformine par voie orale, dissoute dans de l'eau, à 1 et 5 mg par ml, une fois par jour pendant 13 semaines. Un autre groupe l'a reçu cette fois-ci par injection, enfin un dernier groupe a reçu un placebo. Ces souris ont également reçu, une semaine avant des injections de l'agent carcinogène du tabac (NNK), qui normalement leur déclenche des cancers du poumon.
Logiquement, 100 % des souris sous placebo ont développé un cancer. Le risque de survenue d'une tumeur pulmonaire chez les souris ayant reçu de la metformine par voie orale à 1 mg par ml a diminué de 39 %, et de 53 % chez celles qui avaient bu la solution à 2 mg par jour. Quant aux rongeurs perfusés par le même médicament, le risque a diminué de 72 % !
Pourquoi une telle efficacité préventive ? Selon ces recherches, la metformine neutraliserait l'action d'une protéine, la mTOR. Or cette dernière influencerait notablement le développement du cancer du poumon.
Devant ces résultats spectaculaires publiées dans la revue Cancer Prevention Research, les chercheurs en concluent que la metformine est "un candidat prometteur pour la prévention médicamenteuse du cancer du poumon". De plus, les études cliniques menées sur la prise au long cours par l'homme de ce médicament prouve qu'il "n'a que peu d'effets secondaires, chez les patients diabétiques comme chez les non-diabétiques".
Ils appellent donc à la réalisation d'"un essai clinique de mesure de l'efficacité préventive de la metformine sur une population de gros fumeurs, à haut risque de cancer du poumon", étude dont les résultats pourraient entraîner la généralisation de l'utilisation de ce médicament, qui de plus est déjà génériqué et est donc un traitement de fond qui ne coûte pas cher.
Jean-Philippe Rivière

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

infolinks