Traitement pour le cancer de l’estomac 2010


Chirurgie

La décision de recourir à la chirurgie dépendra de la taille de la tumeur et de l’endroit où elle se trouve. Au cours de l’intervention, on procédera à l’ablation totale ou partielle de la tumeur et de certains tissus sains environnants. L’intervention sera pratiquée sous anesthésie générale (vous serez endormi) et vous serez hospitalisé durant plusieurs jours après l’opération.

La chirurgie est le traitement usuel dans les cas de cancer de l’estomac. L’intervention qui consiste à retirer une partie ou la totalité de l’estomac s’appelle une gastrectomie. Le type de gastrectomie pratiqué dépend du stade de développement du cancer et du fait qu’il se soit propagé ou non.

Si le cancer est détecté très tôt, une gastrectomie partielle pourrait être le seul traitement requis. Le chirurgien retire alors uniquement la partie cancéreuse de l’estomac ainsi que les ganglions lymphatiques voisins. Selon l’emplacement de la tumeur, il peut aussi retirer la partie inférieure de l’œsophage ou la partie supérieure de l’intestin grêle. Une chirurgie reconstructive sera pratiquée au même moment pour fixer la partie restante de l’estomac à l’œsophage ou à l’intestin grêle.

Dans l’éventualité d’une gastrectomie totale, le chirurgien procède à l’ablation de l’estomac en entier, des ganglions lymphatiques voisins, d’une partie de l’œsophage, d’une partie de l’intestin grêle et d’autres tissus situés près de la tumeur. La rate peut également être enlevée par la même occasion. Une chirurgie reconstructive sera effectuée durant la même intervention afin de relier l’œsophage à l’intestin grêle.

La chirurgie palliative ne guérit pas le cancer mais peut en atténuer les symptômes. Si la tumeur ne peut être enlevée et qu’elle bloque l’œsophage, il est possible d’installer un tube creux (endoprothèse) dans l’œsophage pour le maintenir ouvert. Il vous sera ainsi plus facile de manger et d’avaler. Si une tumeur inopérable bloque le passage des aliments de l’estomac à l’intestin grêle, le chirurgien peut créer un nouveau conduit reliant les deux organes, de manière à contourner le blocage (dérivation ou « by‑pass »).

Après l’intervention, il se peut que vous éprouviez certaines douleurs ou des nausées. Ces effets secondaires sont temporaires et peuvent être atténués.

Lors de l’intervention chirurgicale, on installera peut-être une sonde d’alimentation dans votre intestin grêle afin de vous procurer les liquides et nutriments nécessaires jusqu’à ce que vous puissiez boire et manger par vous-même. Il peut s’écouler quelques jours avant que vous soyez capable de boire et de recommencer à manger des aliments mous.

Bien s’alimenter après une intervention pour un cancer de l’estomac peut s’avérer difficile; demandez à votre équipe soignante de vous diriger vers une diététiste ou nutritionniste professionnelle. Un régime alimentaire personnalisé pourra vous être prescrit pour vous aider à préserver votre santé, votre bien-être et votre qualité de vie.

Chimiothérapie

La chimiothérapie peut être administrée sous forme de comprimés ou par injection. Les médicaments chimiothérapeutiques empêchent le développement et la propagation des cellules cancéreuses, mais ils endommagent aussi les cellules qui sont en santé. La chimiothérapie peut être utilisée en association avec la radiothérapie pour traiter le cancer de l’estomac après la chirurgie. Elle peut aussi aider à soulager la douleur ou à atténuer les symptômes si la tumeur ne peut être enlevée.

Les cellules saines pourront se rétablir avec le temps, mais dans l’intervalle, le traitement provoquera peut-être chez vous certains effets secondaires tels que : éruptions cutanées ou démangeaisons, nausées, vomissements, perte d’appétit, fatigue, perte de cheveux et risque accru d’infection. Votre équipe soignante peut vous suggérer des moyens de limiter ces effets secondaires.

Effets secondairies de la chimiothérapie

Radiothérapie

En radiothérapie externe, on utilise un gros appareil qui permet de diriger un faisceau de rayons vers l’endroit précis de la tumeur. Le rayonnement endommage toutes les cellules qui se trouvent dans la trajectoire du faisceau – les cellules normales comme les cellules cancéreuses. La radiothérapie peut être utilisée en association avec la chimiothérapie pour traiter le cancer de l’estomac après la chirurgie. Elle peut aussi aider à soulager la douleur ou à atténuer les symptômes si la tumeur ne peut être enlevée.

Les effets secondaires de la radiothérapie sont habituellement légers. Peut-être que vous vous sentirez plus fatigué qu’à l’ordinaire, aurez la diarrhée ou remarquerez que votre peau a changé d’aspect (elle peut devenir rouge ou être sensible au toucher) à l’endroit traité. De tels effets résultent des dommages subis par les cellules saines et s’estomperont habituellement une fois le traitement terminé, une fois que les cellules normales se seront régénérées.

Effets secondaires de la radiothérapie


Soulager la douleur

Voyez comment vous pouvez atténuer et contrôler la douleur de même que l’inconfort, les effets secondaires et le stress pendant que vous suivez vos traitements contre le cancer.

Faire face au cancer
Toutefois, quelle que soit la vôtre (cancer nouvellement diagnostiqué, traitement en cours ou rôle d’aidant auprès d’une personne atteinte de cancer), vous devrez probablement régler de nombreux problèmes pratiques, prendre des décisions difficiles et gérer toute une gamme d’émotions.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

infolinks